Aujourd’hui c’est bowl party

bowl party

Personne ne peut être passé à côté de la tendance qui sévit depuis plusieurs années sur la toile et dans les assiettes à laquelle j’ai moi aussi succombée, alors j’ai décidé de vous faire un petit récap, suivez moi aujourd’hui c’est bowl party !

Sur Pinterest, Instagram, Facebook, dans les magazines ils s’affichent fièrement, hauts en couleurs et alléchants à souhait, les bowls sont partout. On ne mange plus dans une assiette (gigantesque, design et minimalistes comme dans les 3 étoiles) on mange dans un grand bol, plat unique et équilibré, avec un maître mot manger sain n’est pas synonyme de manger triste.

veggies bowl pour bowl party
veggies bowl pour bowl party
  • Pourquoi j’ai moi aussi succombé à la tendance :

Quand j’ai commencé à supprimer progressivement la viande de mes assiettes, même si je n’étais pas une novice en cuisine, j’ai dû repenser ma façon de cuisiner et de concevoir une assiette.

Avant, les légumes avaient un rôle de faire valoir, un simple accompagnement, mais ça c’était avant ! Quand vous supprimer côtelette, escalope et autre rôti, il faut un peu vous creuser les méninges pour que votre assiette ne ressemble pas à une punition pour curiste sexagénaire qui, au troisième jour, vous donne envie au choix de vous ruer sur le 1er burger bien gras ou la tablette de chocolat aux noisettes !

Dès qu’on a pris un peu l’habitude (ça ne prend pas des plombes rassurez vous) composer un de ces jolis bowl devient extrêmement ludique et à la portée d’un enfant de 5 ans et rien de plus réjouissant que d’avoir devant soi un tableau digne d’un Van Gogh pour illuminer son repas.

1er avantage non négligeable de remplacer son assiette par un bol : les quantités. Le cerveau humain est ainsi fait qu’il a horreur du vide; A quantité égale, si je vous sers un plat dans une immense assiette ou dans un assiette à dessert, vous aurez l’impression que votre portion est minuscule ou énorme. Manger dans un bol vous donne la sensation que votre portion est généreuse et que vous n’aurez plus faim une fois votre bol terminé, pour celles qui surveillent leur ligne, c’est un atout de poids (vis le jeu de mot à 2 balles qui ne fait rire que moi !!!).

veggie bowl party
veggie bowl party

2ème avantage, un bonne partie de ce qui peut composer votre bowl peut se préparer à l’avance, voir tout si vous manger un bowl froid et ça c’est parfait en particulier pour celles qui emportent leur bento au boulot.

Je cuisine beaucoup en « décalé »; Je commence à bosser tôt le matin, j’ai un pause déjeuner assez longue et je fini souvent tard le soir. J’ai parfois mes jours de repos en semaine et je travaille régulièrement de week-end, voir plus de 10 jours d’affilés. Le fait de pouvoir préparer beaucoup de chose en dehors des heures de repas me simplifie énormément la tâche, particulièrement le week-end où toute ma tribu d’affamés est à la maison m’attendant le bec grand ouvert.

Comment je m’y prends : tout ce qui peut être cuit à l’avance j’en profite pour faire des quantités plus importantes que pour un repas et je le conserve dans des bocaux en verre dans mon réfrigérateur. Riz, quinoa, lentilles corail, pois chiche, nouilles de riz… J’ai aussi toujours sous la main de l’avocat (je suis avocat addict je le confesse), des légumes lactofermentés que je prépare plusieurs fois par an (mes chouchous le chou rouge et la carotte) et comme dit petit chéri, des graines (sésame, pavot, lin).

Un conseil, variez les plaisirs, lentilles corail ou lentilles blondes, quinoa ou boulgour, riz basmati complet ou riz rouge, nouilles de riz, blé, avoine, orge perlé … Testez, découvrez, soyez curieuse ! Si vous avez près de chez vous un magasin bio qui vend en vrac c’est le top. Pour ne pas me retrouver avec des placards qui ne ferment plus et de la nourriture jusque sous mon lit j’achète en vrac en petites quantités et je teste.

veggie bowl party
veggie bowl party

Qu’est ce que je mets dans mes bowls ?

TOUT ! je pars toujours avec une base riz, quinoa ou nouilles de riz.

Ensuite c’est open bar dans le bac à légumes ! j’adore les légumes rôtis et tous les légumes peuvent être rôtis au four (essayez si vous n’avez jamais testé c’est délicieux). Tout y passe, oignons, chou-fleur, courge, chou kale, poivron, brocolis, carotte, patate douce… c’est une question de saison, je fais en fonction de ce que j’ai.

Pour ajouter une touche de croquant et faire le plein de probiotiques, je rajoute quelques lamelles de légumes lactofermentés et des oléagineux concassés (amandes, cajou, noix)

Un veggie bowl ne serait pas réussi pour moi sans avocat. En houmous avec du cream cheese ou en lamelles c’est lui qui apporte le crémeux et la douceur.

La touche finale les graines (sésame, pavot lin), un filet de citron vert, quelques gouttes d’huile – j’adore l’huile de sésame pour son parfum mais je varie avec de l’huile d’olive, de l’huile de lin, d’avocat, de noisette. Un petit conseil, n’achetez pas vos huiles en trop grand contenant, à part peut être pour l’huile d’olive. Ouverte depuis trop longtemps elle rancit et c’est la poubelle assurée.

L’incontournable de mes veggie bowl : le tahin ou sauce soja. Je ne l’aime pas trop salée et j’en achète aussi de la sucrée que j’adore. Idéal pour parfumer ajoutez la au dernier moment ou versez la au fond de votre bol avant de composer votre joli tableau.

Vous pouvez aussi choisir l’option vapeur douce pour cuire légèrement vos légumes. Ils n’auront plus cette saveur confite que donne la cuisson au four mais garderont leur goût simple et délicieux en conservant du croquant.

Pour les grosses faim, et pour celles qui ne sont pas végétaliennes, un œuf mollet apporte une onctuosité délicieuse.

Les épices relèvent aussi et varient le goût de mes bowls : j’utilise souvent du cumin qui se marie très bien avec les légumes.

Quelques feuilles de persil ou mieux de coriandre fraiche viennent généralement parachever la préparation.

Préparer un bowl, qu’il soit végétarien ou non, quand j’y ajoutez quelques tranchez de poisson cru comme pour un shirashi, c’est prendre autant de plaisir à le composer qu’à le manger. Extrêmement rassasiant et équilibré, je suis assurée de ne pas avoir de coup de pompe quelques heures après le repas, sans pour autant avoir l’impression de mettre des heures à digérer.

Bref si ces superbes bowls vous font de l’œil, laissez parler votre créativité, aucun risque de vous louper, succombez sans plus attendre à la bowl mania, vous allez découvrir que vos papilles vont adorer, que votre ligne va apprécier et je suis prête à parier que vous deviendrez vite addict tellement les variations sont infinies.

Alors partante pour une bowl party ?

bowl party
bowl party

 

 

4 Commentaires

  1. Très coloré, ça donne envie !! Gérald

  2. Bonjour,
    Pour l’option déjeuner au travail comment fait-on? on met à part les céréales (quinoa, riz,..) et on les réchauffe au dernier moment?
    Merci, vos photos font saliver à chaque fois!
    Sally

    1. Bonjour Sally Alors plusieurs options : soit on fait un veggie bowl froid et là c’est plutôt sauce à part soit on veut une partie chaud et c’est celle là qu’on met à part pour pouvoir la rechauffer. Je fais souvent « sauce à part » pour que les crudités ne soient pas « cuites » par la sauce et toute ramollies

Laisser un commentaire