Le bortsch de mamie Emilja

bortch

Aujourd’hui une recette qui me tient particulièrement à cœur puisqu’elle me vient de ma grand mère polonaise et qu’elle est tout simplement divine et réconfortante : le bortsch.

Cette soupe au nom imprononçable est parfaite pour l’hiver et sa belle couleur rose est un plaisir des yeux.

Il existe autant de recettes de bortsch que de jours au calendrier, version polonaise, russe, ukrainienne, végétarienne ou non, elle peut même être adaptée aux vegans.

Le bortsch est extrême facile à faire mais demande un temps de cuisson important, c’est un chance puisqu’elle est encore meilleure réchauffée.

Pour le bortsch de mamie Emilja il vous faudra :

  • 1 grosse betterave rouge crue,
  • 300gr de chou blanc,
  • 2 oignons,
  • 2 carottes,
  • 2 feuilles de laurier,
  • Sel, poivre,
  • 1 c à s de sucre,
  • 1 c à s de jus de citron,
  • 1 bouillon cube,
  • 1,5 litre d’eau,
  • 1 c à c de crème fraîche par bol (ou de crème de soja pour les vegan),
  • En option une petite tranche de poitrine fumée,
  • quelques feuilles d’aneth pour décorer.

Pelez oignons, carottes, et betterave. Coupez en julienne fine le chou, les carottes et l’oignon et coupez la betterave en petits cubes.
Plongez les légumes dans l’eau froide, sel, poivre, laurier, bouillon cube et sucre.

Laissez mijoter à feu très doux pendant au moins une heure. La soupe va avoir une belle couleur rose. Rectifiez l’assaisonnement. Et ajoutez le jus de citron.

Cette soupe est encore meilleure réchauffée le lendemain, vous pouvez donc la préparer à l’avance. Déposez sur la soupe, au moment de servir une cuillère de crème fraîche.

Les jours de fête les paysans polonais rajoutent un morceau de poitrine fumée qui parfume beaucoup le bortsch. Libre à vous si vous n’êtes pas végétarienne de la plonger dans l’eau en début de cuisson.

Dans certaines régions le bortsch est mixé en velouté, je le préfère avec encore des petits morceaux, comme le faisait ma grand-mère.

Cette délicieuse soupe healthy et colorée me replonge immédiatement en enfance même si je ne retrouve plus l’incomparable goût des légumes du potager de mon grand-père.

Et vous quelle est votre soupe “Madeleine de Proust” ?

One Reply to “Le bortsch de mamie Emilja”

  1. […] je vous l’ai confié en partageant avec vous la recette de bortsch de ma grand-mère Emilja, j’ai des origines polonaises. Pour Pâques la tradition des œufs colorés à accompagné […]

Laisser un commentaire