Endives aux pruneaux à la vapeur douce

Endives aux pruneaux à la vapeur douce

Si je suis enfin réconciliée avec les endives c’est bien grâce à cette recette d’endives aux pruneaux à la vapeur douce.

Soyons honnête les endives ne sont pas, et de loin, mes légumes préférés. J’irai même jusqu’à avouer que je détestais les endives ! Ma petite maman chérie a toujours adoré ça et je garde un souvenir très mitigé des endives au jambon en gratin. Le jambon OK, la béchamel gratinée OK mais les endives beurk. Petite fille je me serai bien cachée sous mon lit pour y échapper.

Mon fils et mon petit mari adorent les endives et, pour leur faire plaisir, je leur prépare parfois une jolie salade d’endives avec des noix et de petits morceaux de pommes mais ce jour là, mes filles et moi on fait bande à part ou plutôt assiettes à part, aucune d’entre nous n’apprécie ce joli légume blanc nacré.

Le salé, le sucré, l’acide, je suis fan mais l’amer vraiment ça n’est pas ma tasse de thé.

Endives aux pruneaux à la vapeur douce
Endives aux pruneaux à la vapeur douce

Et puis le Vitaliseur de Marion à fait son entrée en fanfare dans ma cuisine.

De belles endives trônaient dans ma cuisine, prête à être transformée en une petite salade croquante pour mes hommes, je me suis posée quelques minutes et je me suis demandée comment je pouvais faire pour contrer l’amertume des endives. J’ai fait un essai avec des abricots séchés mais je n’ai pas été totalement convaincu, j’avais de beaux pruneaux bio dans mon placard, j’ai retenté l’expérience et la Eureka ! Ça n’était pas simplement bon, c’était tout bonnement délicieux. Le moelleux et la douceur du pruneau équilibre parfaitement l’amertume de l’endive. Une petite sauce à base de sauce soja et d’échalotes confites et le tour est joué.

Non seulement j’ai été conquise mais je n’ai pas été la seule, toute ma tribu a adoré ! Encore un légume que je redécouvre grâce à mon Vitaliseur.

Si l’expérience vous tente, enfilez votre joli tablier et suivez moi en cuisine :

Endives aux pruneaux à la vapeur douce
Endives aux pruneaux à la vapeur douce

 

ENDIVES AUX PRUNEAUX À LA VAPEUR DOUCE

(Pour 2 personnes)

 

Ingrédients :

  • 4 endives bio de taille moyenne,
  • 3 échalotes,
  • 10 pruneaux dénoyautés,
  • 2cs de sauce soja (tamari),
  • 1cs d’huile de noisette (ou d’huile d’olive),
  • 1cc de sirop d’agave,
  • 1 pincée d’herbes de provence.

Préparation :

Remplissez la cuve du Vitaliseur d’un tiers d’eau, couvrez et mettez à bouillir.

Epluchez vos échalotes mais laissez les entières. Lavez vos endives.

Dans le tamis du Vitaliseur, disposez vos endives entières (pour faciliter une cuisson homogène choisissez vos endives d’une taille semblable), ajoutez les pruneaux et les échalotes.

Laissez cuire à la vapeur pendant 15 minutes. Testez la cuisson des endives, elles doivent être tendres mais garder un peu de fermeté à coeur. Coupez le feu et retirer les échalotes. Dans un ravier, versez la sauce soja, l’huile, le sirop d’agave,les herbes de provence et les échalotes tranchées dans le sens de la longueur. Remettez le ravier dans le tamis du Vitaliseur et laissez infuser pendant une petite dizaine de minutes.

Pour dresser, fendez les endives en 4, détaillez les pruneaux en morceau et parsemez les sur les endives. Arrosez le tout de la sauce et dégustez sans tarder.

Si comme moi l’amertume des endives vous déplaît, vous allez redécouvrir sous un autre jour ce légume plein de vitamines et vous régaler avec ces endives aux pruneaux à la vapeur douce.

Si vous testez cette recette, n’hésitez pas à partager votre avis en commentaire, et si vous l’adapter à votre sauce, je serais bien curieuse de connaître vos astuces.

Endives aux pruneaux à la vapeur douce
Endives aux pruneaux à la vapeur douce

11 Replies to “Endives aux pruneaux à la vapeur douce”

  1. Merci pour la jolie recette et pour les renseignements via Facebook 🙂

    Belle et douce journée 🙂

    Plein de bisous 🙂 ♥

  2. C’est très original. Je garde dans un coin car je me tenterai bine de la reproduire, sans la sauce soja par contre. Belle journée

    1. Bonne journée Marie et merci de ta visite 🙂

  3. bonjour, je l’ai essayé aujourd’hui et voici mon avis.
    n’ayant pas de sirop d’agave j’ai mis du miel, deux cuillères d’huile d’olive au lieu d’une, le résultat divin ca change des endives à la crème ou à la béchamel. j’avais un peu peur de la cuisson au vitaliseur mais je suis enchanté pour le temps de cuisson je l’ai augmenté à 25 mn pour quelles soient fondantes.
    merci beaucoup et à bientôt

    1. Merci d’avoir pris le temps de ce gentil commentaire Claudie. Jusqu’à présent à part “camouflé” sous beaucoup de béchamel je n’aimais pas du tout les endives (l’amertume n’est pas ma tasse de thé) et c’est ce mélange avec la douceur du sucre qui change tout. Le temps de cuisson au Vitaliseur dépend de la taille des endives, les miennes étaient petites. Contente que vous ayez trouvé la recette à votre goût. J’ai remplacé les pruneaux par des dattes la semaine dernière l’association fonctionne très bien aussi 🙂
      je vous souhaite d’excellentes fêtes de Noel

  4. Marie, Saine gourmande dit : Répondre

    J’ai testé cette recette hier soir, j’aimais déjà l’endive, je la mangeais très souvent avec de la raclette . Mais suite à la monodiète, je cherche des recettes sans lait et celle ci est parfaite, merci pour l’idée géniale. Par contre j’ai mixé les pruneaux avec le reste, sans le sirop d’agave du coup et j’ai obtenu une sauce très onctueuse. Merci pour cette idée originale et très réussie. Belle journée à toi

  5. Merci pour l’idée, je n’avais pas de pruneaux alors j’ai utilisé des abricots séchés moelleux et j’ai remplacé le sirop d’agave par du sirop de fleur de coco. Et bien nous avons tous apprécié.

    1. C’est une super idée d’utiliser des abricots, le résultat devait être délicieux 🙂

  6. Délicieux!!! Même mon conjoint addict au gras et anti légumes a aimé!! Je valide!! Extrêmement rapide à faire!! Je n’avais pas de sauce soja et d’échalotes donc j’ai simplement mis les endives avec un oignon rouge et les pruneaux au cuit-vapeur. Le tout cuit 20 minutes et assaisonné de sel/épices et un filet d’huile d’olives au citron/thym. Accompagné d’une galette au sarrasin garnie d’emmental et oeuf au plat. Un régal.

    1. Merci pour ce retour positif, je suis contente que même Monsieur ait aimé 😉

Laisser un commentaire